Introduction

Armoire Régionale de style Louis XV

Cette armoire est composée de chêne et de hêtre. Les portes et les traverses et la corniche sont en chêne. Par contre pour les cotés , leurs montants avant et panneaux sont en chêne et le montant arrière et les traverses sont en hêtre.

IMG_4911

Constat d'état

Nous constatons que les deux pieds arrière ont été très mal réparés, que deux mortaises du pied avant gauche sont en partie cassées. Nous pouvons dire aussi que tous les panneaux constituants les cotés ont subi une très importante rétractation de bois.

Nettoyage et décapage

Nous avons commencé par ôter les tissus qui étaient maintenues par des baguettes de bois clouées sur les faces intérieures et sur les portes. Par la suite nous avons décapé tous les éléments qui constituent l’armoire avec un décapant universel (Ecstra de Labovert).

Entures des pieds

Nous utilisons la technique de la reprise de charge et plaquette esthétique

Greffe

Nous avons commencer par couper à la scie à ruban la partie cassée. Nous avons collé une pièce de bois de chêne . Après une nuit de séchage nous avons ragréé la nouvelle surface et mortaisé avec un bédane. Puis nous avons essayé l’assemblage pour l’ajuster et recréer la rainure de fond.

Restauration des panneaux latéraux

Serrage du panneau avec le flipot​
IMG_5021

Chantournement du pied arrière

Nous avons dessiné les courbes et contre courbes en s’inspirant du pied avant. Puis nous avons scié à l’aide de la scie à ruban en prenant soin de laisser de la marge (appelé aussi  » le gras » dans le langage d’ébéniste) et nous avons fini à la râpe piquée main et au racloir pour obtenir un état de surface lisse et sans traces d’outils. A l’aide d’une gouge nous avons recréé la moulure qui est dans le prolongement de la traverse basse.

IMG_4932

Ré-assemblage des côtés

Il a fallu fabriquer toutes les chevilles, car au montage initial les chevilles avaient été insérées dans des trous borgnes. Nous avons été obligés de les percer pour les enlever.

IMG_5341

Fabrication du plancher et du panneau supérieur

IMG_5255

Réparation des tenons cassés

Mise en ton et en teinte

La mise en ton des bois d’apports a été réalisée avec un ou plusieurs passages d’ammoniaque à l’aide d’un pinceau. Pour la mise en teinte des bois d’apport, des parties en hêtre et des parties plus claires (en aubier), nous avons utilisé une teinte brou de noix.

IMG_5219

Traitement de surface

Pour la finition, nous avons opté pour un rempli ciré au tampon.La cire employée est un mélange de cire d’abeille, de cire microcristalline et de cire de carnauba. Il faut pour commencer fabriquer un tampon avec de la fibre de coton et une toile de tissu. On met de l’alcool dans le coton, puis on ajoute la cire sur le tissu et on le passe jusqu’à l’obtention de la brillance souhaitée.

IMG_5216

Mise en ton et en teinte

La mise en ton des bois d’apports a été réalisée avec un ou plusieurs passages d’ammoniaque à l’aide d’un pinceau. Pour la mise en teinte des bois d’apport, des parties en hêtre et des parties plus claires (en aubier), nous avons utilisé une teinte brou de noix.

IMG_5360

Restauration de la corniche

Après un démontage complet de la corniche. Il a fallu recoller les parties cassées et fabriquer de nouvelles chevilles. Pour finir, un empâtement a été nécessaire pour combler des petites fissures, des trous de clous et des petites lacunes de bois. De plus, les équerres de maintien d’angle ont été remplacées.